Suède : des pauses « sexe » pendant le travail

Suède : des pauses « sexe » pendant le travail

Combien d’hommes ou de femmes ont déjà ressenti une envie coquine au bureau. Mais, malheureusement, il fallait se replonger dans les dossiers. Une fois de retour à la maison, après une dure journée de labeur et la fatigue aidant, cette pulsion n’était plus qu’un vague souvenir frustrant. Pour régler le problème, un Suédois propose une solution… assez originale.

Partant du principe que, pour être efficace au travail, il faut être bien dans sa tête et dans son corps, et que, pour cela, il faut vivre une sexualité accomplie, un dénommé Per-Erik Muskos a fait une proposition à ses camarades du conseil municipal d’Overtornea, dans le nord du pays : offrir une pause « sexe » à tous les employés de la commune pour leur permettre d’aller se défouler, à l’horizontal, chez eux entre deux dossiers comptables. Bien entendu, ce moment de détente quotidien serait rémunéré. On ne plaisante pas avec la protection sociale au pays des rennes du Père Noël.

C’est au cours d’une séance du conseil que l’élu a établi le lien entre l’indice de fécondité en berne de sa commune et les nombreuses études qui montrent que le sexe est vecteur de santé et de bien-être. Pour lui, la solution est simple : permettre aux employés de repasser par chez eux, pendant leur journée de travail, pour s’accorder une pause « volupté » sans rogner sur leur salaire. Il explique : « Je crois que le sexe est une denrée rare dans de nombreuses relations longues. La vie quotidienne est stressante et les enfants sont à la maison. Cela pourrait être l’occasion [pour les parents] d’avoir du temps rien qu’à eux. »

Mais quelques questions subsistent. Que feront les célibataires de ce temps imparti et surtout celui-ci sera-t-il bien utilisé à des fins sexuelles et non pas pour aller se balader ou se boire une bière entre amis au café du coin ? Selon Per-Erik Muskos, une telle mesure ne pourrait qu´améliorer le bien-être des citoyens tout en boostant une natalité en baisse. Il ne voit donc pas pourquoi cette mesure ne serait pas acceptée.

Si l’idée prête à sourire, elle est pourtant à prendre tout à fait au sérieux, et pourrait même s’avérer novatrice. En effet, bon nombre d’études montrent, qu’en raison d’un manque d’équilibre entre travail et vie privée, beaucoup de couples sont trop fatigués ou préoccupés pour faire l’amour et se reproduire. Et pourtant, oui : le sexe est bon pour le travail ! Aussi bien sur le plan physique que moral.

Avec 480 jours de congé parental, que les conjoints peuvent se partager de manière égalitaire, et une journée de travail de six heures [dans la ville de Göteborg en 2015], le dixième pays, le plus heureux du monde, confirme son statut avant-gardiste en termes de bien-être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *